Suppression de postes dans l’Éducation, ça suffit !

Suppression de postes dans l’Éducation, ça suffit !

Le ministre de l’Éducation Nationale vient d’annoncer son intention de supprimer 1800 postes d’enseignants et de personnels administratifs à la prochaine rentrée scolaire.
Cette annonce intervient alors même que les personnels sont déjà en grande difficulté pour effectuer leurs missions dans les meilleures conditions d’efficacité et que le nombre d’élèves augmente de façon constante. Supprimer des postes dans ce contexte n’est sûrement pas de nature à améliorer les conditions d’accueil et d’enseignement dans les classes et continuera de dégrader les conditions de travail de l’ensemble des personnels.

Lire la suite

Read Article →
Visite du Ministre de l'Éducation Nationale

Visite du Ministre de l’Éducation Nationale

Un dialogue de sourds!

Dans le cadre de la visite-éclair du Ministre de l’Éducation Nationale, la FSU a été reçue par un membre de son cabinet.
A cette occasion, la FSU a rappelé que pour faire face aux difficultés scolaires de notre académie il fallait une politique ambitieuse qui passe par le classement en Éducation Prioritaire de tous les établissements scolaires et par un plan de rattrapage en postes.
La FSU a également pointé les multiples problèmes liés aux décisions prises depuis un an par le même ministre : lire la suite

Read Article →
1er mai, 22 mai,…. Notre force collective sera leur faiblesse !

1er mai, 22 mai,…. Notre force collective sera leur faiblesse !

Pour construire son « nouveau monde » ultra-libéral, le gouvernement Macron-Philippe cogne sans relâche sur tout ce qui peut y faire obstacle : les acquis sociaux et les services publics.

Pour cela il a besoin de faire taire tous les élans collectifs qui pourraient se fédérer ; il utilise la répression policière et judiciaire (Notre-Dame-Des-Landes, universités, aide aux migrants….) et tente en parallèle de manipuler l’opinion avec le soutien des grands groupes de médias dont il est proche et qui n’ont de cesse de minorer l’ampleur des mobilisations et d’agiter la vieille fable des « usagers pris en otage » qu’il s’agisse des trains ou des facs. L’ objectif est d’entretenir une défiance voire une hostilité de la part des usagers (voyageurs, étudiants,…) à l’égard des grèves et blocages et des syndicats qui les organisent. lire la suite

Read Article →
haut de la page